***Cet espace est dédié aux amoureux de la langue française, de l'écriture, de la littérature et de l'art sous toutes ses formes***
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par respect pour l'administratrice du forum ainsi que ses membres, chaque nouveau membre doit passer par le forum "accueil des nouveaux venus" afin de se présenter... Après tout, vous n'arrivez pas chez les gens sans dire bonjour.... Merci d'avance

Partagez | 
 

 Question ?

Aller en bas 
AuteurMessage
-Jiss-

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 29
Localisation : Annecy

MessageSujet: Question ?   Lun 28 Mai - 15:39

Premièrement, est-il légal de s'éditer soi-même et de se vendre ? Et deuxièmement, comment faire ?
Merci d'avance ;)


"Écoutez Thérèse, je n’aime pas dire du mal des gens, mais effectivement, elle est gentille". santa :P santa
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Admin
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 49
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Question ?   Jeu 14 Juin - 9:36

Une bonne question que celle-ci

Il est effectivement tout à fait légal de "s'éditer soi même", c'est à dire de prendre en charge l'édition de ses ouvrages, sans passer par l'intermédiaire d'une maison d'édition.

L'auto édition se distingue précisément de l'édition à compte d'éditeur ou à compte d'auteur. Dans le premier cas, l'éditeur se charge à ses frais de réaliser et diffuser l'ouvrage en rémunérant l'auteur selon les ventes, et dans le second l'éditeur s'en charge aux frais de l'auteur.

L’auto-édition, d’ailleurs souvent confondue avec l’édition à compte d’auteur, a une image souvent négative ou véhicule une idée d’amateurisme et de petits moyens, ce qui correspond à une certaine réalité, mais elle peut aussi être une option choisie et être une activité professionnelle à part entière, soit que l’auteur ait lui-même toutes les compétences requises, soit qu’il s’adresse, au même titre qu’un éditeur "officiel", à des professionnels pour chaque secteur de son activité. L’auto-éditeur est un éditeur comme les autres, avec la différence qu’il propose un "catalogue" forcément limité à sa production personnelle, et qu’il doit connaître les spécificités de "son" marché.

Comme je le disais, l'auto édition véhicule une idée d'amateurisme et c'est pour cette raison qu'elle est parfois rejetée par bon nombre d'auteurs, mais ce n'est pas l'unique raison à cela : un manque de confiance en soi face à ses écrits, un apport financier et matériel insuffisant ou simplement l'ampleur de la tâche peut amener un auteur à se tourner vers des procédés plus "classiques", plus "encadrés".

L'auto édition n'est pas une mince affaire, il faut prendre en compte un grand nombre d'étapes avant d'arriver au résultat final. La saisie, la mise en page, les corrections et le choix de l'impression ne sont que les premières pierres de l'édifice.
les formalités administratives et juridiques sont très limitées. En deçà de 100 exemplaires le dépôt légal n'est pas obligatoire ; s'il l'est, il se limite à l'envoi d'exemplaires après avoir rempli un formulaire simple. Le dépôt légal permet notamment d'instaurer la présomption que l'on est bien l'auteur de l'ouvrage. Faute de dépôt légal, on peut si on le souhaite, protéger le droit d'auteur par un dépôt en ligne. Il est possible également, sans que cela soit obligatoire, d'obtenir un ISBN1 qui lui reste impératif pour l'obtention du dépôt légal.

La fixation du prix, la publicité ainsi que la diffusion sont des étapes majeures pour lesquelles une certaine connaissance du milieu n'est pas à exclure. Un très bon ouvrage à un prix mal défini, sans publicité et avec une diffusion quasi inexistantes peu être l'équivalent d'un papier toilette de très bonne qualité.

Dans quels cas choisir l'auto édition ?

L'auto-édition permet de diffuser des textes qui entrent difficilement dans le cadre normal du milieu de l'édition. C'est un moyen adapté à des projets de taille modeste dans des domaines très spécialisés (histoire régionale, domaine technique…) : ainsi, une auto-édition dans la domaine de la littérature générale paraît une véritable gageure. A contrario, certains auteurs ayant réussi dans le domaine de l'édition traditionnelle peuvent choisir de devenir leur propre éditeur, avec les mêmes moyens et méthodes qu'un éditeur traditionnel : le cas est relativement fréquent dans la bande dessinée, par exemple les éditions Albert René, créées par Albert Uderzo en 1979 pour éditer ses Astérix, la dessinatrice Claire Bretecher qui auto-édite ses albums, Jo-El Azara qui s'auto-édite sous le label Azeko, Benoit Jacques avec Benoit Jacques Books, etc. On peut citer dernièrement dans la littérature Marc-Édouard Nabe.


1L’ISBN est un numéro international normalisé permettant l’identification d’un livre dans une édition donnée. Selon le décret n° 81-1068, du 3 décembre 1981, pris pour l’application de la loi relative au prix du livre, ce numéro doit figurer sur tous les exemplaires d’une même œuvre dans une même édition.



Écrivain/Écrivain public
Cabinet Au Flo des Mots ~ Pour vous servir ~
Revenir en haut Aller en bas
http://au-flo-des-mots.6mablog.com/
 
Question ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question home cinema
» Achat vespa - question de novice
» Question langue Elfique
» question d'elfe
» Question pour un champion !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Flo des Mots :: AU CŒUR DU DÉBAT - Pour ou contre, votre avis nous intéresse :: L'auto édition-
Sauter vers: